Mélodies en sous-sol

Depuis 2013, La Souterraine débusque et diffuse les nouvelles voix les plus singulières de la pop francophone.

Défendre une certaine tendance – buissonnière, décalée, audacieuse – de la pop en français dans le texte : telle est la mission que La Souterraine s’attache à remplir avec un zèle proche du sacerdoce.

Distincte d’un label, cette structure atypique met de la musique à prix libre à disposition via sa vitrine (souterraine.biz) hébergée sur Bandcamp, l’une des grandes plateformes musicales sur Internet. Association à but non lucratif, elle fonctionne sur le principe du bénévolat avec un noyau dur de cinq personnes, que d’autres rejoignent par intermittence. Les deux instigateurs en sont Benjamin Caschera et Laurent Bajon.

Actif dans le milieu de la musique depuis une dizaine d’années, Benjamin Caschera dirige notamment le label Almost musique avec le musicien Baron rétif (également impliqué dans La Souterraine). Inlassable dénicheur de pépites musicales, Laurent Bajon a longtemps animé l’émission « Planet Claire » sur Radio Aligre (1), fameuse station alternative parisienne. C’est par le biais de cette émission que les deux acolytes se sont rencontrés.

« Il y a quelques années, sont apparus plusieurs nouveaux venus (Arlt, La Féline, Aquaserge, Gontard !, Chevalrex…) qui chantaient en français et n’entraient dans aucune case, raconte Benjamin Caschera. Laurent Bajon et moi avons eu envie d’explorer cette scène francophone hors norme en fouillant sur Internet, et de la mettre en avant. Nous avons démarré La Souterraine avec une mixtape [compilation de morceaux, NDLR] d’Aquaserge, un groupe qui joue une musique vraiment à part et que nous trouvions injustement méconnu. »

Mise en ligne fin 2013, cette publication sera suivie de nombreuses autres à un rythme régulier. Le total approche aujourd’hui les deux cents – soit une moyenne de trois par mois. Présentant des morceaux d’artistes différents peu ou pas connus, les ­compilations ­collectives permettront en ­particulier à La Souterraine d’affirmer son identité et de susciter une attraction de plus en plus forte.

Il reste 55% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents