Dossier : Lyon-Turin : L’interminable tunnel de la discorde

Transports : Le jeu dispendieux de l’Europe

Principal argentier du Lyon-Turin, l’Union européenne investit dans les transports en privilégiant grands projets transfrontaliers et partenariats public-privé. Une politique contestée.

Fluidifier le transport des hommes et des marchandises au sein du marché unique est un objectif vieux comme le projet européen. Lentement mais sûrement, cette ambition est en train de faire éclore un marché libéralisé qui met les opérateurs en concurrence sur l’ensemble d’un réseau unifié. « L’objectif, pour la prochaine décennie, est de créer un véritable espace européen unique des transports en supprimant les entraves restantes entre modes et entre systèmes nationaux, en favorisant le processus d’intégration et en facilitant l’émergence d’opérateurs multi-nationaux et multimodaux », lit-on dans le « livre blanc » de l’Union européenne pour le transport.

Cette politique se traduit par le financement de projets transfrontaliers pour tisser des liens entre les réseaux nationaux. « C’est là que c’est le plus dur d’avancer, parce qu’il faut que les pays s’entendent », souligne Bruno Gazeau, président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), qui loue l’effort européen sur ces projets d’« interfaces transfrontalières ». Au total, 50 milliards d’euros leur sont dévolus pour la période 2014-2020, notamment pour améliorer le réseau dans les régions en retard et pour viser un objectif de réduction de 60 % des émissions de gaz à effet de serre liées au transport, en ciblant des voies non polluantes.

Il reste 66% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents