Dans le corps du texte

Atypique, le festival Concordan(s)e présente des créations élaborées et interprétées en duo par des chorégraphes et des écrivains.

Dans la jungle de plus en plus touffue des festivals de danse, Concordan(s) e – créé en 2007 et dirigé par Jean-François Munnier – se distingue par l’originalité de son principe. Celui-ci consiste à faire se rencontrer un écrivain ou une écrivaine et un ou une chorégraphe (ne se connaissant pas au préalable), afin qu’ils conçoivent et interprètent ensemble une pièce de danse avec texte d’environ 30 minutes. Chaque année, plusieurs créations prennent ainsi forme et sont présentées dans divers lieux pendant plusieurs semaines. Itinérant, le festival se déroule majoritairement en Île-de-France et se déplace pour quelques dates dans d’autres régions.

Ayant démarré le 16 mars et se poursuivant jusqu’au 27 avril, l’édition 2019 – dont le cœur se situe début avril – propose quatre créations inédites, auxquelles s’ajoutent les reprises de trois pièces créées lors d’éditions précédentes. Parmi les nouvelles créations figure notamment L&L. Façonnée en duo par l’écrivaine française Camille Laurens et Joanne Leighton, chorégraphe belge d’origine australienne installée en France depuis plusieurs années, la pièce s’articule autour de la marche et de la répétition.

Il reste 64% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents