Dossier : La frontière tue

Police aux frontières : « On agit sans cadre juridique »

Depuis les attentats de 2015, les contrôles frontaliers sont rétablis. Un agent de la Police aux frontières témoigne.

Pour les agents de la police aux frontières (PAF), difficile de porter une voix critique. À la fin de notre entretien, l’un d’entre eux finit par avouer : « J’ai des collègues qui ne répondent même plus aux ordres d’en haut. Ils ne jouent plus le jeu… Ils en ont ras le bol de leur mission. » Sont-ils prêts à témoigner ? Les jours passent. Puis arrive un SMS : « Même sans donner leur identité, ils ont trop peur de la réaction des officiers. » Entre les pressions du ministère de l’Intérieur (où le remplacement de Gérard Collomb par Christophe Castaner n’a évidemment rien changé) et la nouvelle gestion de l’immigration côté italien, la frontière alpine demeure une zone à haute tension. Avec les exilés pour premières victimes, comme le raconte cet unique agent de la PAF qui ait accepté de témoigner.

« Depuis le rétablissement des contrôles aux frontières, à la suite des attentats de novembre 2015, notre unité se retrouve côté italien, près de Modane. C’est un système de bureau à contrôles nationaux juxtaposés (BCNJ), sous le cadre administratif de la non-admission. Concrètement, avant, quand on contrôlait côté français, on engageait une procédure de retenue. Maintenant, ça prend moins de dix secondes. C’est très efficace. On remplit un formulaire en trois volets, puis on remet le migrant illégal à la police italienne.

Il reste 65% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décote, départ à 64 ans, valeur du point… On vous dit tout sur la réforme des retraites

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents