Belge effervescence

À Paris, le Centre Wallonie-Bruxelles entame une nouvelle ère tournée vers la découverte et fête ses 40 ans avec un événement joyeusement hybride.

Destiné à promouvoir en France la scène artistique belge wallonne par le biais d’événements divers, le Centre Wallonie-Bruxelles (CWB) – dont l’espace d’exposition se situe rue Saint-Martin, juste en face du Centre Pompidou – fête ses 40 ans. Nouvelle directrice du CWB, en fonction depuis le mois de janvier (avec un mandat de cinq ans), Stéphanie Pécourt s’inscrit dans la continuité du travail accompli auparavant tout en affirmant nettement son désir d’ancrer davantage le lieu dans le domaine de la création contemporaine.

« J’ai vraiment envie de revenir à ce qui constitue la mission fondatrice du Centre Wallonie-Bruxelles : susciter des découvertes, explique Stéphanie Pécourt. Très vivante, la scène artistique wallonne se distingue particulièrement par sa transversalité. Étant lui-même pluridisciplinaire, le Centre Wallonie-Bruxelles doit mener un travail de repérage et se positionner comme un hôte de référence pour toutes les pratiques contemporaines de la Fédération Wallonie-Bruxelles. »

De fait, il règne actuellement une grande effervescence au niveau artistique en Wallonie et à Bruxelles, dans le sérail alternatif autant que dans le milieu plus officiel. « Bruxelles bouge parce qu’elle est internationale et multiculturelle, ce qui me semble aussi intéressant d’un point de vue politique, commente Stéphanie Pécourt.

Il reste 59% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents