Les gilets jaunes se mettent au vert

Réunis en « assemblée des assemblées » à Saint-Nazaire, 700 participants ont travaillé à relier les urgences climatique et sociale, et à promouvoir des alternatives aux logiques ultralibérales.

N e stationnez pas dans ­l’allée ! » « Oh non, pas un blocage ! » L’ambiance est à la rigolade à la Maison du peuple, un peu avant le début de la troisième assemblée plénière du week-end, ce samedi 6 avril. La salle est comble. « On a dû prévoir un chapiteau à l’extérieur, où on retransmet la plénière en direct », confie une participante. Au portillon aussi, ça se bouscule. « On n’a pas eu le droit d’entrer, car c’était complet quand on a voulu s’inscrire », déclare ce gilet jaune de l’« agrégat de Paris », qui a quand même fait la route jusqu’à Saint-Nazaire dans l’espoir de dégoter une place.

Lyon, Brest, Auxerre, Noisy-le-Sec, ­Grenoble… Le mauvais temps n’a pas démotivé les 700 délégués locaux et observateurs, venus de toute la France. Pendant tout le week-end, ils ont échangé et débattu dans ­différents ateliers (communication, répression, environnement, stratégie à court terme…), auxquels la presse n’était pas conviée. « Chaque groupe local essaye de venir à deux délégués et deux observateurs », précise Warren, 23 ans, étudiant à Lyon. Leur but : présenter les idées et les propositions de leurs groupes pendant les ateliers, puis lister celles qui seront exposées pendant les plénières et parfois votées de façon consultative. « Ensuite, on doit relater à nos groupes locaux ce qui a été dit pendant le week-end et voir si cela fait consensus ou non. »

Depuis le 17 novembre, le mouvement des gilets jaunes a bien évolué. « On se rend compte que c’est un système global auquel on s’oppose. » Beatriz est enseignante, elle est venue de Provins, en Seine-et-Marne. Pour elle, la convergence des luttes est une évidence. « Un cortège de chaque côté, c’est stupide. Il faut prendre le mal à l’origine, le capitalisme, et puis converger. » Militant de longue date, Jean-Yves, retraité qui a connu Mai 68, voit dans le mouvement « quelque chose d’innovant. Mais il y a des a priori chez chacun ». Pour lui, « certains gilets jaunes veulent rester “purs et durs”, et les écolos, parfois, pensent être les seuls à avoir analysé la situation ».

Pourtant, parmi les ateliers, s’est constitué un groupe environnement, qui propose un texte en direction des jeunes qui font les marches pour le climat. « Et on voudrait mettre un paragraphe sur la nécessité de convergence dans un texte d’ensemble des gilets jaunes, en faisant le lien entre problèmes environnementaux et sociaux », précise Gianni, 67 ans, délégué pour Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), qui a participé à l’atelier sur l’écologie. « Les participants ont compris qu’il fallait trouver un terrain d’entente avec les milieux écolos. Certains mettaient l’accent sur la question du climat, d’autres sur des groupes assez vifs comme Greenpeace. »

© Politis

Des zadistes – Notre-Dame-des-Landes est à cinquante kilomètres – tiennent quelques stands pour ravitailler les gilets entre deux réunions et, surtout, pour les soutenir, eux qui n’ont reçu aucune aide de la mairie. « On a bloqué la route nous-mêmes, pour ne pas qu’il y ait de problème avec le passage de voitures. La police et les RG [renseignements généraux] nous ont laissés faire. Ils stationnent juste à chaque extrémité », précise Céline, qui a participé à l’organisation. Certains arborent un coquelicot sur leur veste, symbole du mouvement de lutte contre les pesticides « Nous voulons des coquelicots ». D’autres affirment participer également aux marches pour le climat ou avoir un long passé de militant écolo, notamment depuis Mai 68.

Il reste 61% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents