PNL : envoyez l’addiction

Troisième album du groupe PNL, Deux Frères continue à déverser le spleen de Tarik et Nabil Andrieu, qui culminent dans les charts avec des titres d’une inventivité addictive.

Dans une vidéo sur YouTube, un jeune homme se livre à une explication de texte. Sans surprise, il y est question de figures de style, notamment d’« antonomases » et d’« anaphores ». Seulement, les textes concernés sont loin d’avoir été avalisés par les instances académiques – cela viendra un jour… Il s’agit d’« Au DD » et de « Chang », deux titres du nouvel album du groupe de rap PNL, Deux Frères. L’exégète, casquette comme il se doit vissée à l’envers, se nomme ScalSquale. En fait, ils sont plusieurs comme lui à avoir consacré une vidéo à cet exercice.

Il faut dire qu’on trouve de tout sur le Net à propos de PNL. Par exemple, la critique technique d’un de ses clips flamboyants, celui d’« À l’ammoniaque » ; l’interview du père Emmanuel Gougaud, du Vésinet (78), qui a cité le duo de rappeurs dans un de ses sermons dominicaux ; ou la tribune d’une philosophe, Benjamine Weill, intitulée « Le phénomène PNL », n’hésitant pas à recourir à Kant, à Merleau-Ponty et à Saussure, rien de moins.

Que PNL, c’est-à-dire Tarik et Nabil Andrieu, alias Ademo et N.O.S, issus de la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, soit un « phénomène », cela ne fait pas l’ombre d’un doute. On peut se goberger de chiffres : ils sont mirobolants. Le clip d’« Au DD », mis en ligne le 22 mars, a atteint 17 millions de vues en 72 heures. Deux Frères, leur troisième album, sorti le 5 avril, a totalisé plus de 113 000 ventes la première semaine. Et même au niveau international, « Au DD » s’est classé à la 30e place des titres les plus streamés au monde sur Spotify, premier morceau de rap français à intégrer ce ­classement. Ces chiffres attestent de l’immense popularité du groupe. Or PNL pratique un rap qui n’a rien de banal ni de stéréotypé, mais concentre au contraire beaucoup d’imagination, d’originalité, d’inventivité dans les textes, et une capacité à créer des atmosphères singulières. Le rap de PNL n’appartient qu’à PNL.

Voix au flow nonchalant

Quand d’autres groupes alternent les styles en quête de publics différents, Deux Frères, comme les précédents, Le Monde Chico et Dans la légende, affirme une forte cohérence. Le spleen d’Ademo et N.O.S traverse les 17 titres de l’album (le 17e n’étant pas le même selon que vous détenez la version blanche ou noire du CD), en harmonie avec le cloud rap, leur marque de fabrique, forme plus lente et aérienne du rap traditionnel, sur lequel ils posent leurs voix au flow nonchalant retravaillées au vocodeur. Ce qui donne une musique planante, hypnotique et mélancolique, qui contraste avec la brutalité crue des paroles. « Bats les couilles d’l’Himalaya/Bats les couilles, j’vise plus l’sommet », ainsi entre-t-on dans l’album, premiers vers d’« Au DD ». « À l’ammoniaque » est un bon exemple de cet écart fécond entre musique et texte, le son le plus alenti de l’album et l’un des plus beaux, une chanson d’amour à l’envers (« Je t’aime/À la folie/Passionnément/À l’ammoniaque »), où N.O.S évoque, sur le ton de l’élégie, une vie de désespoir amer.

Il reste 47% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décote, départ à 64 ans, valeur du point… On vous dit tout sur la réforme des retraites

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents