Youn Sun Nah : plongée ascensionnelle

Le dixième album de la chanteuse Youn Sun Nah est un bijou d’éclectisme éclairé.

Avec Immersion, la diva sud-coréenne Youn Sun Nah poursuit son irrésistible ascension. Tous les ingrédients qui nous l’ont fait apprécier dès la fin des années 1990 demeurent, mille et une fois augmentés au fil des enregistrements et des tournées. Depuis Voyage (2008), et surtout Same Girl (2010), puis Lento (2013) et She moves (2017), le monde du jazz se l’arrache sans que cela nuise à son intégrité de musicienne ni n’entrave ses ambitions poreuses.

Car Youn Sun Nah se fiche bien des étiquettes.

Il reste 74% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents