Dossier : Qui a peur des véganes ?

Dans les urnes, l’avis des bêtes

Du parti animaliste, fort de ses 2,17 % aux européennes, au mouvement REV d’Aymeric Caron, quelles voies politiques ?

Le Parti animaliste est l’objet de convoitises. Il a été l’une des petites surprises du scrutin européen en dépassant les 2 % avec 490 000 voix. Pas suffisant pour obtenir un siège, certes, mais assez pour attirer les regards. Yannick Jadot, tête de liste Europe Écologie-Les Verts, a d’ailleurs appelé les animalistes à le rejoindre dans le nouveau grand mouvement écologiste qu’il souhaite créer désormais.

Soutenir une interdiction de la détention d’animaux dans les cirques et les delphinariums, abolir immédiatement les pratiques de chasse les plus cruelles : les revendications portées par ce jeune parti, créé en 2016, ont de quoi plaire aux véganes. Le parti ne se réclame pourtant pas du véganisme. « Même si certains membres le sont, le parti n’est pas végane, explique Samuel Airaud, l’un des fondateurs du parti, également membre de l’association L214. Le programme ne dit pas qu’il faut mettre fin complètement à l’élevage, par exemple, mais qu’il faut interdire l’élevage intensif. Pour certains des membres, c’est une étape temporaire vers l’abolition totale, pour d’autres non. »

Plutôt que le véganisme, qui suscite encore de vifs débats, le parti met en avant la protection des animaux, qui fait, selon lui, « consensus au sein de la population ». Le Parti animaliste exclut la radicalité. Il ne soutient pas la fermeture totale des abattoirs, mot d’ordre de plusieurs associations véganes (dont L214), mais préconise, plutôt vaguement, « l’arrêt des pratiques les plus génératrices de souffrance dans les abattoirs ».

Il reste 62% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents