Éducation : profs et lycéens pour « bloquer Blanquer »

Le projet de loi sur l’« école de la confiance » continue de mobiliser contre lui.

Ça n’est pas tant l’initiative de la dernière chance qu’une nouvelle étape dans une action de vigilance d’ampleur. Le 13 juin est parue dans Libération une tribune signée par des intellectuels et des artistes qui déclarent : « L’école est une chose trop grave pour la laisser au seul ministre de l’Éducation nationale. Elle est un bien commun. » Le jour même, date de l’examen en commission mixte paritaire du projet de loi sur l’« école de la confiance », s’est tenue à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) une conférence de presse réunissant une bonne partie des personnes mobilisées de la maternelle au lycée contre les réformes du ministre de l’Éducation. Celles-ci vont « augmenter les inégalités sociales », « déterminer très tôt l’avenir des enfants », « créer un climat de méfiance, de surveillance et de concurrence » et visent à « économiser sans répondre aux besoins de l’école », analyse Bloquons Blanquer, un site Internet lancé par des enseignants du premier degré en avril et qui a pris une envergure nationale.

La loi sur l’école de la confiance « va dégrader la qualité des enseignements artistiques », prévient aussi le dramaturge Joël Pommerat (Le Monde, 11 mai). La réforme du lycée fait exploser les filières et soumet les élèves de seconde à des choix d’orientation précoces, conditionnés par les spécialités disponibles dans leur établissement en fonction des demandes et de leurs résultats, et non de leurs projets d’avenir.

Il reste 45% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents