« Être vivant et le savoir » : la question du départ

Avec Être vivant et le savoir, Alain Cavalier et Emmanuèle Bernheim ont fait un film ensemble, mais pas celui qu’ils envisageaient.

Alain Cavalier et Emmanuèle Bernheim avaient un projet : adapter Tout s’est bien passé, qu’elle a publié en 2013 (1). Elle y raconte comment son père, victime d’un AVC le laissant à moitié inerte et incapable de parler, a décidé d’avoir recours à l’euthanasie. Le cinéaste et l’écrivaine sont amis de longue date. Dans Tout s’est bien passé, il apparaît quand la narratrice a besoin d’une caméra pour enregistrer son père confirmant sa volonté d’en finir. Alain Cavalier lui a prêté la sienne.

On les retrouve dans l’appartement d’Emmanuèle Bernheim, le scénario en cours, alors qu’elle est en train de préparer à déjeuner. Auparavant, Être vivant et le savoir s’est ouvert sur une séquence qui ressemble à un avant-propos, où Alain Cavalier rend une visite d’adieu à une amie d’enfance atteinte d’un cancer. Elle aussi a choisi le suicide assisté. Ambiance funèbre ? Le nouveau film de l’auteur de L’Insoumis est pénétré par la présence du départ. Pour autant, on retrouve son esprit fait de facétie et de douceur, son attention aux petites choses, sa capacité d’émerveillement qu’il sait faire partager.

Dans le film qu’il envisageait avec Emmanuèle Bernheim, elle devait jouer son propre rôle et lui, celui de son père. Le cinéaste souffle quelques mots en voix off pour expliquer « cette attirance à être son père » : « Ma fragilité devant ma fin, même si elle n’est pas prochaine, […] une répétition générale, cela me rassurerait. »

On imagine que le principe de ce film aurait ressemblé à celui de Pater, mi-fiction, mi-documentaire. Ils font tourner, dans une soucoupe, une petite toupie à la forme harmonieuse ; elle tient longtemps en équilibre, persévérante. « Si notre film pouvait ressembler à cela, dit Alain Cavalier. Tout y est… »

Il reste 59% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents