La France insoumise : retrait d’une figure, progrès d’une fissure

Le départ de Charlotte Girard ébranle LFI, en pleine cacophonie.

C’est plus qu’un simple départ, c’est une séparation. Une rupture qui blesse, et qui marque. Charlotte Girard, proche de Jean-Luc Mélenchon, corédactrice de L’Avenir en commun (le texte-programme de La France insoumise) et cadre très appréciée des militants, a, elle aussi, claqué la porte… mais en douceur. Une perte de plus pour LFI, qui, depuis son faible score aux européennes du 26 mai, n’en finit plus de tanguer. Son départ est motivé par des « doutes » sur « la liste » pour les européennes et « la rédaction chaotique du programme » qui n’ont, dit-elle « pas trouvé de cadre où être travaillés et élaborés ». Une nostalgie aussi, celle de la présidentielle de 2017, où « les interventions [étaient] toujours fondées sur l’explication, jamais sur l’invective ». À mots choisis, Charlotte Girard exprime sa désapprobation à l’égard de la ligne désormais prise par LFI et déplore, comme beaucoup au sein du mouvement, sa verticalité.

Mais ce départ, qu’elle aurait aimé faire « sur la pointe des pieds », n’est que l’aboutissement d’une série de petits pas en retrait commencés il y a déjà longtemps par la veuve de François Delapierre. En 2018 d’abord, quand Charlotte Girard, destinée à mener la bataille européenne, s’y refuse. Elle n’invoque pas alors de raisons politiques. « Mes contraintes personnelles, familiales et professionnelles […] rendent incompatibles une campagne tout comme un mandat de député européen », écrit-elle sur Facebook, mi-novembre. En avril 2019 ensuite, quand elle annonce qu’elle se retire de la coresponsabilité de L’Avenir en commun. À l’époque, un de ses proches, cité par Le Point, explique : « Elle était agacée d’être la caution d’un programme qui change au gré des humeurs de Jean-Luc Mélenchon. »

Il reste 57% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents