Caroline Mécary : « L’ouverture de la PMA sera une sécurité pour l’enfant »

Un projet de loi va autoriser la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes et les femmes seules. Une étape décisive selon Caroline Mécary.

Ingrid Merckx  • 24 juillet 2019 abonné·es
Caroline Mécary : « L’ouverture de la PMA sera une sécurité pour l’enfant »
© photo : Une pancarte pro-PMA à la Marche des fiertés LGBT de Rennes, le 8 juin 2019.crédit : Maud Dupuy/Hans Lucas/AFP

Auteure des « Que sais-je ? » sur L’Adoption, Les Droits des homosexuel/les, Le Pacs et L’Homophobie, Caroline Mécary ajoute à la collection un titre consacré à la procréation médicalement assistée et à la gestation pour autrui (1).

Depuis une dizaine d’années, cette avocate aux barreaux de Paris et du Québec accompagne des familles qui partent à l’étranger pour avoir recours à ces pratiques et se retrouvent face à des difficultés juridiques en France_. « Ces parcours nous conduisent aujourd’hui à réinterroger nombre de choix retenus par le législateur en 1994 »,_ écrit-elle. L’ouverture des techniques d’assistance médicale à la procréation compte en effet parmi les sujets les plus débattus de cette révision 2019 de la loi sur la bioéthique, avec la levée de l’anonymat sur le don de gamètes. Présenté en conseil des ministres fin juillet, le texte doit entrer en discussion à l’Assemblée nationale fin septembre.

Pourquoi la PMA s’est-elle imposée comme sujet phare dans le débat sur la révision des lois de bioéthique ?

Caroline

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)