« Ad Astra », de James Gray : tempérament céleste

Dans Ad Astra, James Gray réinvente la conquête de l’espace à travers un personnage d’astronaute chargé de retrouver son père du côté de Neptune.

Autant le dire d’emblée : Ad Astra n’a pas la profondeur du film précédent de James Gray, The Lost City of Z, ce chef-d’œuvre. Il en a toutefois la splendeur : Ad Astra (« Vers les étoiles », en latin) ne comporte quasiment aucune image de paysages ou de décors naturels. L’action se déroule quasi intégralement dans l’espace : sur la Lune, sur Mars ou à proximité de Neptune. C’est la voie ouverte à toutes les inspirations visuelles. James Gray et sa directrice artistique, Christa Munro, ne s’en sont pas privés. Ils signent ici un somptueux opéra de couleurs, de formes et de perspectives.

Ad Astra, dont l’action se déroule vers 2120, débute comme un film catastrophe : la Terre reçoit des décharges nucléaires (des « surcharges ») venant de Neptune, qui risquent de l’annihiler. Lors d’une de ces décharges, l’ingénieur et astronaute Roy McBride (Brad Pitt, impressionnant dans ce rôle) échappe à la mort en effectuant un saut dans le vide à partir de sa station d’observation, située hors de l’atmosphère : une entrée en matière spectaculaire !

Une mission ultrasecrète et à hauts risques est confiée à McBride, au sang-froid hors norme : se lancer à la recherche de son père, Clifford McBride (Tommy Lee Jones), qu’il croyait mort mais qu’on lui annonce vivant, parti seize ans plus tôt pour une mission vers Neptune en quête d’une vie extraterrestre. Ses agissements pourraient être à l’origine des « surcharges ».

Il reste 56% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents