École : l’assaut des technos

Philippe Champy enquête sur les prises de pouvoir au sein de l’Éducation nationale à partir des manuels scolaires, de l’emprise des neurosciences et des menaces sur la liberté pédagogique.

Absence de dialogue inédite, dénonçait mi-juillet Frédérique Rolet, secrétaire nationale du Snes, en évoquant les relations entre Jean-Michel Blanquer et les organisations syndicales enseignantes. « Il ne répond à aucun message. » Deux mois plus tard, le ministre de l’Éducation défend la revalorisation du métier d’enseignant et prône le dialogue avant tout. Changement de stratégie ? « Pure com’ ! », s’exclame Philippe Champy. Ingénieur à l’Institut national de recherche pédagogique pendant quinze ans, puis directeur des éditions Retz pendant plus de vingt ans, cet « observateur engagé » de l’école, désormais à la retraite, reconnaît en le ministre actuel un « grand communicant ».

Dans son essai Vers une nouvelle guerre scolaire (1), il s’attache à comprendre les luttes et les prises de pouvoir au sein de l’institution. Et son constat est sans appel : ce sont les « technos » qui pilotent l’école, instrumentalisant les neurosciences et le numérique pour la « reformater ». L’évolution du système scolaire est ainsi parfaitement en phase avec celle du régime présidentialiste de la Ve République. Désormais, les principaux responsables sont « façonnés par le néo-libéralisme » et non plus préoccupés par le service public et l’intérêt général.

La « guerre technocratique » qu’ils mènent se caractérise par l’omniprésence de l’évaluation et une défiance marquée à l’égard des enseignants, à qui on laisse entendre qu’ils « n’utilisent pas les bonnes méthodes ». Ce qui justifie le recours à des experts externes comme certains neuroscientifiques et les membres d’Agir pour l’école, « expérimentateur agréé » de Jean-Michel Blanquer. Soit une association en lien avec l’Institut Montaigne, think tank de l’assureur mondial Axa, et qui développe pour l’école un projet de conquête en partant de l’apprentissage de la lecture…

Il reste 61% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents