Un monde en trois minutes

Richard Hawley signe un album proche de la perfection, aussi brillant que sensible et délicat.

Jacques Vincent  • 10 septembre 2019 abonné·es
Un monde en trois minutes
© crédit photo : chris saunders

Il est très rare que l’écoute d’un disque soit interrompue par l’éclat lumineux d’un morceau, son évidence jubilatoire et enthousiasmante qui entraîne à l’écouter en boucle avant de passer à la suite sans

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 2 minutes