3 questions sur la folie financière

Trois économistes analysent la situation économique mondiale.

Jézabel Couppey-Soubeyran

Maître de conférences à Paris-I-Panthéon-Sorbonne, conseillère éditoriale au Cepii.

La finance est-elle sous contrôle ?

Des réformes ont été conduites après la crise de 2007-2008. Elles vont plutôt dans le bon sens, mais ne sont pas allées suffisamment loin. La régulation financière reste conçue comme un pare-chocs censé amortir des aléas qui tomberaient du ciel, alors que les crises sont en réalité le produit des dysfonctionnements du système financier. On s’enfonce dans une sophistication toujours plus technique des instruments de régulation, alors que des règles à la fois plus simples et plus strictes aideraient davantage à prévenir le risque systémique. Les régulateurs, comme les gouvernements, sont encore sous l’emprise du discours du lobby bancaire selon lequel une plus grande stabilité financière réduirait nécessairement la performance du système financier. Et aujourd’hui, au mieux, on ne fait plus rien pour réguler la finance ; au pire, comme aux États-Unis, on commence à défaire ce qui a été fait.

Les garde-fous ne sont donc pas suffisants et nous ne savons pas aujourd’hui où nous en sommes du cycle financier. Après la crise de 2007-2008, nous nous attendions à observer une phase de repli qui ne s’est pas matérialisée durablement.

Il reste 74% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents