Ferme de Sainte-Marthe : Le bon grain de l’ivraie

Le combat pour les semences paysannes libres s’inscrit dans celui de la préservation des sols. Une lutte de longue haleine, notamment en France, loin d’être terminée. Reportage à la Ferme de Sainte-Marthe, en Anjou.

Sous les grandes serres, les petites courges attendent patiemment d’être récoltées. Quelques rangées plus loin, les aubergines blanches et les poivrons cohabitent sereinement. « Ces légumes ne sont pas de la même espèce, donc ils peuvent pousser ensemble, mais nous ne mettons qu’une seule variété par serre pour éviter les croisements, et le filet empêche les pollinisateurs de toute sorte d’entrer », explique Dominique Velé, codirecteur de la Ferme de Sainte-Marthe. Entre Angers et Saumur, au lieu-dit Les…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents