Gravité universelle

Jimmy Lee, le nouvel album de Raphael Saadiq, est une fresque politique sur l’addiction, le racisme et la misère sociale.

Septembre 2008. Raphael Saadiq est l’invité de la série de concerts « Tiny Desk » organisée par la radio américaine NPR. Le principe : des prestations intimistes dans le décor réduit d’un bureau encombré. Raphael Saadiq est à la guitare, aux côtés de son complice, Rob Bacon. Le duo joue quelques morceaux soul d’inspiration ­sixties. Les mélodies sont harmonieuses, les paroles évoquent coups de foudre et idylles, et la voix de Saadiq joue avec les rythmes et les impulsions. De l’interprétation se dégage une…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.