« On veut fatiguer les familles »

La sœur de Wissam, mort lors de son interpellation en 2012, témoigne de son combat pour la justice et contre l’oubli.

Oriane Mollaret  • 23 octobre 2019 abonné·es
« On veut fatiguer les familles »
© Le 17 mars 2012, à Clermont-Ferrand, mobilisation pour réclamer justice et vérité pour Wissam El-Yamni.THIERRY ZOCCOLAN/afp

Le 1er janvier 2012, vers 3 heures du matin, Wissam El-Yamni, un chauffeur routier de 30 ans, est arrêté pour avoir jeté une pierre sur une voiture de police. Après une violente interpellation, le jeune homme est retrouvé inanimé dans le commissariat de Clermont-Ferrand. Il décédera après neuf

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Pour aller plus loin…