Milos Forman : Des débuts en fanfare

Les films réalisés par Milos Forman en Tchécoslovaquie dans les années 1960 ressortent en version restaurée. L’occasion de constater que le cinéaste, disparu l’an dernier, n’a pas attendu de s’exiler aux États-Unis pour éblouir.

Christophe Kantcheff  • 26 novembre 2019 abonné·es
Milos Forman : Des débuts en fanfare
© Les Amours d’une blonde (1965)nNÁRODNÍ FILMOVÝ ARCHIV

On ne cesse de prendre la mesure de l’œuvre de Milos Forman, disparu il y a un an et demi. De son œuvre entière, pas seulement des films qui lui ont valu des Oscars, Vol au-dessus d’un nid de coucou et Amadeus. Voici l’occasion de (re)découvrir ses premiers pas au cinéma, dans les années 1960, quand il était encore en Tchécoslovaquie, où il est né en 1932. Des premiers pas qui sont d’emblée des coups de maître,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 4 minutes