5 décembre : Comme un parfum de 1995 ?

Il y a près de vingt-cinq ans, la France connaît son plus grand mouvement social depuis Mai 68, massivement soutenu par la population. À tel point qu’on parla de grève par « procuration » pour les salariés du privé.

Début décembre 1995, alors que les transports en commun ne circulent plus depuis le 24 novembre et que gouvernement et médias proches du pouvoir ne cessent de plaindre les usagers « pris en otage », le quotidien Libération fait ce beau titre en première page : « La grève populaire ». Dans les grandes métropoles, les gens ont vite pris l’habitude de marcher, de faire du stop ou du vélo dans le froid. Leur temps de trajet jusqu’à leur travail est multiplié par deux, trois ou quatre. Pourtant, une majorité…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents