Grève : les facs ferment, les étudiants l’ouvrent

AG en plein air, convergences avec d’autres groupes en lutte… Les jeunes sont nombreux dans les cortèges et très mobilisés.

Mercredi 4 décembre, à la veille de la première journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, quelques centaines d’étudiants se réunissaient en assemblée générale place du Panthéon. Pourquoi sur une place publique et pas à l’intérieur de la Sorbonne, à quelques mètres de là ? Le site venait de fermer, seulement deux heures avant la tenue de l’AG. La veille, c’était Tolbiac – où une AG était également prévue – qui fermait « par mesure de précaution et de sécurité », annonçait la présidence de l’université.

Mais les étudiants font une tout autre analyse de la situation.

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.