La colère d’un « vieux type blanc »

Un nouvel album de Neil Young, toujours aussi engagé pour la défense de la planète.

Sept ans après Psychedelic Pill, Neil Young renoue avec son groupe historique, Crazy Horse, dans une version qui voit le retour de Nils Lofgren en remplacement de Frank Sampedro, lequel semble avoir pris sa retraite à Hawaï. Une formation que l’on pourra peut-être voir sur scène si l’agenda de l’autre patron de Lofgren, Bruce Springsteen, lui en laisse la possibilité. Les plus fétichistes ne manqueront pas non plus de remarquer que le CD s’orne du célèbre rond central du label Reprise comme sur les vinyles…

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents