Le cinémâle américain enfin mis à nu

Présenté au dernier festival de Deauville, le documentaire Tout peut changer dévoile l’envers misogyne d’Hollywood.

Jérôme Provençal  • 18 décembre 2019 abonné·es
Le cinémâle américain enfin mis à nu
L’actrice Geena Davis a fondé en 2004 un institut étudiant les rapports de genre dans les médias.
© Frazer Harrison/Getty Images North America/AFP

Ayant rapidement pris une ampleur considérable et suscité une massive prise de parole (et de conscience) à travers le monde, le mouvement #MeToo s’est déclenché aux États-Unis en octobre 2017, à la suite des accusations d’agressions sexuelles portées contre le producteur Harvey Weinstein par une douzaine de femmes travaillant dans le cinéma, bientôt suivies par de nombreuses autres. En France, le milieu du cinéma se trouve aussi largement pris dans la tourmente, comme en témoigne exemplairement le cas d’Adèle Haenel. Après s’être confiée à Mediapart lors d’un long entretien filmé en novembre dernier, la jeune actrice française, revenant sur sa volonté initiale, a finalement décidé de porter plainte contre le réalisateur Christophe Ruggia, qu’elle accuse d’attouchements et de harcèlement sexuel durant la période

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Publié dans le dossier
Féminismes : Les nouvelles voix
Temps de lecture : 4 minutes

Pour aller plus loin…

Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet
SNU 27 février 2024

Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet

Dans une publication sur X (ex-Twitter) de la direction des services départementaux de l’Éducation nationale de l’Hérault, rapidement supprimée, des jeunes volontaires du SNU célébraient leur fin de séjour de cohésion par une chorégraphie au son d’un gospel. L’an dernier, dans ce centre, un intervenant extérieur a appris à des jeunes à tirer au pistolet.
Par Hugo Boursier
À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »
Reportage 23 février 2024 abonné·es

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »

Malgré le manque de moyens et le désert médical dont souffre le département du Cher, la petite équipe de ce centre hospitalier essaie de soulager la douleur des patients en fin de vie.
Par Hugo Boursier
En France, la très lente révolution de la « culture palliative »
Santé 23 février 2024

En France, la très lente révolution de la « culture palliative »

Alors que des pays étrangers mettent en avant ces soins de confort, la France accuse un retard considérable. La faute au tabou de la fin de vie parmi des soignants concentrés sur l’unique objectif de guérison.
Par Hugo Boursier
À Marcq Institution, un professeur suspendu pour violences sexuelles après des années d’alertes
Enquête 22 février 2024

À Marcq Institution, un professeur suspendu pour violences sexuelles après des années d’alertes

Un professeur d’anglais du prestigieux lycée privé de la métropole lilloise est suspendu depuis le 31 janvier, après avoir été accusé par une élève d’avoir eu « une attitude inappropriée ». L’établissement assure avoir été réactif. Mediacités et Politis révèlent pourtant que plusieurs alertes le concernant avaient déjà été effectuées.
Par Pierre Jequier-Zalc