« Tu mourras à 20 ans », d'Amjad Abu Alala : Vivre sa vie, trouver sa voie

Avec Tu mourras à 20 ans, Amjad Abu Alala signe un récit d’apprentissage à l’ombre de la mort.

Auteur précédemment de plusieurs documentaires et courts métrages, le jeune cinéaste soudanais Amjad Abu Alala signe avec Tu mourras à 20 ans son premier long métrage de fiction. Se déroulant de nos jours dans un petit village d’une région désertique du Soudan, loin de la capitale, Khartoum, le film a pour personnage principal Muzamil, un garçon qui doit mourir à 20 ans selon la prédiction faite à sa naissance par le chef religieux du village. Peu après, son père s’en va au loin. Fervente croyante,…

Il reste 73% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents