Au Liban, les médias aussi font leur révolution

Dans le sillage de la contestation née en octobre dernier, le paysage de l’information connaît une profonde mutation. Des acteurs jeunes et indépendants investissent le terrain.

Pouvait-on imaginer lieu plus d’actualité pour une rencontre ? Jean Kassir donne rendez-vous au Démo dans le quartier branché Gemmayze, à Beyrouth. Le bar est situé à moins de cent mètres de deux lieux aussi emblématiques qu’antinomiques : la luxueuse maison où réside Carlos Ghosn depuis sa fuite et le Ring, une artère bloquée épisodiquement depuis le 17 octobre par des Libanais·es réclamant la chute de la classe politique au pouvoir et la fin du système confessionnel. Âgé de 26 ans, le jeune rédacteur en chef du nouveau média Mégaphone revient justement du Ring. Ce soir-là, les quelques centaines de contestataires se sont retiré·es sans heurts avec la police. C’est devenu de plus en plus rare depuis la nomination, en janvier, d’un nouveau gouvernement. Censé juguler la crise économique et sociale sans précédent qui s’abat sur le pays, ce gouvernement de technocrates, trop proche des élites politiques traditionnelles du pays, ne recueille pas les suffrages de la mobilisation et lui a permis au contraire de trouver un second souffle. D’ailleurs, le 7 mars, le Premier ministre, Hassan Diab, n’a eu d’autre choix que de déclarer la banqueroute du pays, incapable de rembourser le début de sa colossale dette.

« On entre dans une période de grande instabilité. Le système politique et économique libanais ne peut pas apporter de réponse satisfaisante car il est à l’origine du problème. Pourtant, tout ce qui arrive aujourd’hui était prévisible », expliqueJean Kassir, qui a lancé Mégaphone, une plateforme de décryptage de l’actualité en vidéo, en 2018 avec quelques amis rencontrés sur les bancs de l’Université américaine de Beyrouth (AUB). Le média, qui ne cache pas son statut engagé, est essentiellement tourné vers les réseaux sociaux.

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.