Emportés par la soul

Les Monophonics font brillamment revivre les sons de la première moitié des années 1970.

Il y a fort à parier que quiconque découvre les Monophonics avec ce disque fasse deux erreurs d’appréciation, pensant qu’il s’agit d’une formation oubliée du début des années 1970 et de la réédition de l’enregistrement d’un groupe de musiciens noirs. Ni l’un ni l’autre, donc. Les Monophonics sont contemporains, blancs, et publient leur troisième album La première erreur tient au fait que les Monophonics s’évertuent à retrouver la patte et le son d’une époque, à recréer une musique précieuse, délicate et…

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.