Le « validisme », une oppression méconnue

Les personnes valides seraient-elles supérieures à celles en situation de handicap ? Non, bien sûr, et pourtant… Un collectif dénonce l’attitude de la société en la matière.

S’il y a bien un geste qui marque Céline Extenso, c’est la caresse sur la joue. « C’est sidérant et humiliant ! J’ai 40 ans, des diplômes, et pourtant les gens continuent à me considérer comme une enfant », fulmine-t-elle. Créatrice avec sept autres femmes du collectif Les Dévalideuses, elle milite au quotidien pour éviter « ces attitudes paternalistes ». En janvier dernier, le collectif lance sur Twitter une opération de sensibilisation. Durant un mois, ses membres prodiguent chaque jour des conseils pour…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents