Dossier : Où va la police ?

Syndicats policiers : une défense immodérée… et intéressée

Les organisations de policiers cajolent leurs adhérents en refusant toute réflexion critique sur l’institution. Un jeu malsain.

Les flics contre le reste du monde. Par leur défense sans faille et parfois aveugle des policiers, les syndicats se sont enfermés dans une rhétorique isolationniste. Plus qu’une agressivité sincère, la surenchère victimaire et sécuritaire traduit un jeu de séduction pour s’attirer la faveur des uniformes.

La puissance des syndicats ne sort pas de nulle part. Ces organisations la tiennent de leur représentativité sans équivalent : 83 % de participation aux dernières élections professionnelles de 2018. Et elles luttent en permanence pour conserver cette légitimité. Un jeu complexe d’interdépendance se joue entre les syndicats et leurs adhérents. Un jeu malsain avec pour conséquence l’abandon de toute tentative d’autocritique de l’institution.

En tête chez les gardiens de la paix, Unité SGP Police-FO et Alliance. Les deux rivales revendiquent respectivement 32 000 et 36 000 adhérents, soit plus des deux tiers des effectifs. La démonstration d’un esprit de corps ? D’une pleine adhésion à leurs idéologies ? En réalité, les fonctionnaires ne peuvent pas se passer des syndicats. Ne pas avoir le soutien d’une puissante centrale peut ralentir une carrière.

Voir des moins expérimenté·es être muté·es avant soi, ne pas obtenir son avancement ou même ne pas être défendu·e lors d’un conseil disciplinaire… Les syndicats ont leur mot à dire sur la plupart des actes de l’administration – au point de devenir une « administration bis ».

Il reste 69% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.