À Rosmerta, la tradition de l’hospitalité

Dans le centre d’Avignon, une ancienne école catholique abrite des mineurs étrangers isolés et des familles déboutées du droit d’asile. Le diocèse a saisi la justice pour les expulser.

Nina Hubinet  • 30 septembre 2020 abonné·es
À Rosmerta, la tradition de l’hospitalité
© Alex Durupt

À l’ombre d’un large platane, une dame à la chevelure grise et deux adolescents guinéens se sont assis autour d’une petite table pour parler d’une affaire sérieuse : l’entrée prochaine à l’école des deux jeunes hommes. « Vous allez d’abord passer des tests pour savoir quel est votre niveau. Ce sera le 2 octobre », dit Roberte à Mamadou et Yahya, qui hochent la tête, l’air concentré. Mais un troisième vient interrompre ses explications. « Regarde Roberte, ça y est, j’ai reçu mes papiers du Mali ! », lance Ali*, tout -sourire, en lui montrant l’écran de son téléphone portable. « Mais c’est une très bonne nouvelle ça ! » Tout le monde se

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 7 minutes