Changer l’hôpital

La pandémie de Covid-19 a ébranlé la confiance des soignants dans le modèle public de gouvernance. Plusieurs d’entre eux se sont réunis en atelier pour repenser le principe du collectif de soins.

Roni Gocer  • 14 octobre 2020 abonné·es
Changer l’hôpital
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d’une visite, le 25 septembre, à l’hôpital de la Timone, à Marseille.
© Christophe SIMON / POOL / AFP

Devant l’estrade d’une petite salle de spectacle, l’assemblée écoute silencieusement. Soignant·es, chercheur·euses et usager·ères se sont réuni·es à Montreuil (Seine-Saint-Denis), ce 10 octobre, dans un « atelier pour la refondation du service public hospitalier ». À chaque prise de parole, les lieux ou le service de soins changent, mais les témoignages se ressemblent : manque de moyens matériels, personnel éreinté et direction dépassée. Et toujours la débrouille, venue des soignant·es mêmes.

« L’idée de créer cet atelier est venue des retours que nous avions des soignants

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société Santé
Temps de lecture : 6 minutes