Dossier : L’accord de Paris tombé aux oubliettes ?

La parole aux scientifiques : Déplacés et migrants climatiques

« Les catastrophes provoquent trois fois plus de déplacements que les conflits. »

Alice Baillat, experte associée à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et chercheuse à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) Il est primordial de faire quelques précisions de vocabulaire : parler de déplacement met clairement l'accent sur le caractère forcé du mouvement, alors que la "migration" peut aussi caractériser un mouvement volontaire et choisi. La migration, dans le contexte du changement climatique, peut aussi être une stratégie d'adaptation pour les…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.