Cassavetes par Cassavetes

Un livre magnifique sur un cinéaste unique.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les éditions Capricci publient vingt ans après sa parution aux États-Unis le livre de référence sur le réalisateur d’Une femme sous influence. Cassavetes par Cassavetes est un ouvrage hybride, agrémenté de nombreuses illustrations, mais d’une cohérence parfaite. Il est signé Ray Carney, professeur de cinéma à l’université de Boston, qui a rassemblé et commenté de multiples textes de John Cassavetes pour en faire une véritable autobiographie. Mais, comme le dit le cinéaste : « Mon travail est un substitut de la vie. » L’existence de Cassavetes, hormis ses années d’enfance, auxquelles les premières pages sont consacrées, est intrinsèquement liée au cinéma, y compris sa vie amoureuse, puisqu’il s’est marié avec la grande Gena Rowlands, qui a tourné dans la plupart de ses films. De chapitre en chapitre, on traverse ainsi sa filmographie, de Shadows (1959), film improvisé dans les rues de New York, jusqu’à Love Streams (1984), joyau testamentaire, qui cristallise l’esthétique du cinéaste, où la tragédie de l’intime est servie par une mise en scène sans cesse en mouvement. Cassavetes était un artiste qui détestait les contraintes de fabrique, comme les imposaient les studios. Radicalement indépendant, ce qui lui a beaucoup coûté, notamment nombre de projets avortés, il a pu forger son œuvre grâce à ses amis (parmi lesquels ses acteurs fétiches, outre Gena Rowlands : Peter Falk, Ben Gazzara, Seymour Cassel), et une foi à toute épreuve dans son art. Son credo : « Je n’ai jamais rencontré dans ce métier de gens qui ont réussi – qui ont réussi artistiquement ! – en faisant des concessions sur les questions importantes. »

Cassavetes par Cassavetes, Ray Carney, traduit par François Raison, Capricci, 544 pages, 45 euros.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.