Stocamine : Une « bombe à retardement » sous les pieds des Alsaciens

Le gouvernement vient de trancher pour un enfouissement définitif des déchets hautement toxiques du site de Stocamine. Au grand dam des élus et des écologistes, qui redoutent une catastrophe.

L’annonce est tombée comme un couperet le lundi 18 janvier : les déchets ultimes enfouis sur le site Stocamine, dans le Haut-Rhin, ne remonteront pas à la surface. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a mis un point final à une histoire qui agite l’Alsace depuis plus de trente ans. « Les avantages potentiels d’un déstockage des déchets ne sont pas démontrés et celui-ci présenterait des risques significatifs pour les travailleurs, tandis que la réalisation du confinement dans des…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.