Un écosystème musical à repenser

À l’instar de tout le secteur culturel français, la Philharmonie de Paris subit le choc de la pandémie de Covid-19 et doit s’adapter à la situation. Rencontre avec Laurent Bayle, directeur général de l’institution.

Inaugurée en 2015 et implantée dans le parc de la Villette, au sein d’un colossal bâtiment conçu par Jean Nouvel, la Philharmonie de Paris se dresse tout près de la Cité de la musique – créée en 1995 – et forme avec elle une entité commune. Sous le statut d’établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), cette vaste structure a pour mission de transmettre la culture musicale à un large public via un ensemble de propositions complémentaires (concerts, expositions, ateliers, conférences,…

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.