Anecdote fort politique

Entre McFly et Carlito et Emmanuel Macron, qui piège qui ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Atteindre 10 millions de vues avec une vidéo de promotion des gestes barrières. Fastoche quand on s’appelle McFly et Carlito, humoristes loufoques aux 6,4 millions d’abonné·es à leur chaîne Youtube. C’est ce raisonnement simple qui a dû germer au sein de l’équipe de com’ du Président, qui a lui-même lancé ce défi aux deux influenceurs très populaires chez « les jeunes ». S’ils réussissent, Emmanuel Macron s’engage à les inviter à tourner un « concours anecdotes » à l’Élysée avec lui (exemple du truc : « J’ai rendu la planète “great again” : vrai ou faux ? »). Ça sera plié quand vous lirez ces lignes : la vidéo, lancée dimanche, avait déjà recueilli 8,7 millions de vues en deux jours.

McFly et Carlito ont bien sûr été critiqués : ils serviraient une opération bien préparée de redressement de l’image de Macron auprès des jeunes « qui vont si mal » ! Après le fiasco de la ministre de l’Enseignement supérieur qui juge prioritaire de lancer une enquête sur « la gangrène de l’islamo-gauchisme » dans les facs (voir pp. 5 à 8), la très poussive mise en place des mesures annoncées fin janvier pour les étudiants, ou encore après la risible et très brocardée campagne de visuels du Président sur son compte Instagram, début février (« porter le masque », « se laver les mains », etc.).

Mais qui piège qui, dans cette affaire ? La mission présidentielle, les deux influenceurs la relèvent à leur manière. Des gestes barrières, serinés par la doxa officielle, il est surtout question de manquements à leur respect qu’ils avouent, moqueurs et lassés, et qui ressemblent terriblement aux nôtres. Avant de promettre « à Manu », mollassons, de « faire gaffe pour [leurs] enfants et pour la France ». Enfin, ce refrain guimauve : « Je me souviens de ce monde où les seules barrières étaient celles dans les champs de vaches. Si l’on veut retrouver ces sensations d’hier, il faut appliquer les gestes barrières ! » Bref : aérez les pièces, téléchargez « Tous anti-Covid », et la félicité de ce monde d’avant si désirable vous sera à nouveau octroyée !

Alors, McFly et Carlito naïfs contributeurs de la campagne 2022 de Macron auprès des jeunes ? On peut en douter. Outre leurs vidéos de divertissement, les deux influenceurs sont aussi connus pour leur soutien très « premier degré » à des causes sociales (les personnels hospitaliers) et écologiques (l’Affaire du siècle), dont les clips ont cartonné autant que les autres. En juin dernier, ils avaient même produit, sans renier leur style décalé, une vidéo d’incitation aux gestes barrières (Coronacheck). Bien plus sincère que ce « défi Macron » dont ils se jouent. Ils reverseront tous les revenus au réseau Agoraé d’épiceries solidaires pour les étudiants en galère.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.