Eslanda Goode Robeson : Au cœur de l’Afrique coloniale

Le passionnant journal de voyage de l’anthropologue Eslanda Goode Robeson, tenu en 1936, est publié pour la première fois en français.

En 2018, le musée du Quai Branly consacrait une exposition au musicien-acteur-­militant africain-­américain Paul Robeson. Constituée de documents d’archives et de captations filmées entre les années 1920 et 1960, celle-ci montrait Robeson dans ses collaborations avec des activistes caribéens et africains, et relatait ses relations complexes avec l’Union soviétique. L’exposition s’inscrivait dans le cadre plus large d’une réflexion menée au musée sur les luttes globales contre le colonialisme et, dans un article publié dans ces pages (lire Politis du 25 juillet 2018), nous avions vu dans cette manifestation le signe d’une possible évolution des études africaines en France, études qui pendant trop longtemps ont laissé de côté le panafricanisme.

Trois ans plus tard, la parution en français du texte d’Eslanda Goode Robeson Voyage africain dialogue avec l’exposition du Quai Branly et continue d’œuvrer à la prise en considération des luttes alliant Africains et Africains-­Américains. Sarah Frioux-Salgas, responsable de l’exposition sur Robeson, en est à l’initiative, alors que l’auteure du texte, Eslanda Goode Robeson, n’était autre que l’épouse du chanteur. Plusieurs fois au fil du récit, il est question de la célébrité de son mari dans les terres africaines qu’elle visite. Plusieurs fois aussi, ses réflexions témoignent des riches échanges intellectuels qui la lient à son époux, rappelant au passage l’importance des femmes dans les mouvements anticolonialistes et panafricains.

Eslanda Goode Robeson est une figure fascinante du pan­africanisme en ce qu’elle allie dans son approche combat politique et sens de l’observation informé par sa discipline académique, l’anthropologie.

Il reste 71% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.