Information : « La guerre froide continue à servir de référentiel »

Depuis les années 2000, la « guerre de l’information » s’est imposée comme une réalité des relations internationales, et sa maîtrise une nécessité pour les États démocratiques.

Ingérence étrangère, campagne massive sur les réseaux sociaux, piratage de données confidentielles… Les attaques en ligne sont quotidiennes et elles utilisent une arme bien connue : l’information. Céline Marangé et Maud Quessard dirigent un ouvrage important, Les Guerres de l’information à l’ère numérique. Elles alertent sur les défis démocratiques que posent ces nouveaux conflits. L’information a toujours été un objet conflictuel, entre les individus comme entre les États eux-mêmes. Qu’est-ce qui change…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.