Myr Muratet : Les à-côtés du monde

Paris Nord rassemble une part de l’œuvre de Myr Muratet, attentif aux friches, aux no man’s land et aux personnes reléguées. Un regard sans détour.

Christophe Kantcheff  • 3 février 2021 abonné·es
Myr Muratet : Les à-côtés du monde
© Myr Muratet

Sur la couverture, une photographie avec une hache dont le fer a largement entaillé la tôle d’une voiture grise, qu’on devine à l’état de carcasse. On pense à la citation de Kafka : « Un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous. » Sauf qu’il ne s’agit pas ici de littérature mais d’œuvre photographique. Celle de Myr Muratet, qui, dans la continuité de l’exposition qui lui était consacrée à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes