L'occupation du théâtre Graslin à Nantes par les intermittent·es du spectacle (vidéo)

Vendredi 19 mars, une journée très dense, auprès des professionnel·les du spectacle qui interpellent le gouvernement sur la situation très critique de leur secteur après une année de crise sanitaire du covid-19.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Au théâtre Graslin de Nantes, occupé depuis le 10 mars, la journée de vendredi 19 mars a été consacrée à la contestation de la réforme de l'assurance chômage, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet.

Ce thème de mobilisation est identique, tous les vendredis, dans l'ensemble des quelque 80 théâtres et salles de spectacles occupés en France depuis que les professionnel·les du théâtre de l'Odéon (Paris) ont inauguré ce mode d'action le 4 mars dernier.

Les occupant·es du théâtre Graslin avaient organisé une action d'interpellation de la direction régionale de Pôle emploi, avant d'accueillir la marche des jeunes pour le climat, puis d'improviser une saynète acide exacerbant les difficultés des chômeuses et des chômeurs aux guichets de Pôle emploi. Ensuite, rencontre avec une forte délégation d'Europe écologie - les Verts, dont Yannick Jadot. Avant de clore la journée par la déambulation de la Brigade des endormeurs, qui se gausse du couvre-feu.

Lire notre reportage > Occupations de théâtres : Le Spectacle est dans la rue


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.