Mouvement climat : Le réveil des révoltes

Mis en pause par la crise sanitaire, le mouvement climat compte sur l’arrivée des beaux jours pour reprendre du service.

L’année de pandémie du Covid-19 a ralenti, voire gelé, les mobilisations pour le climat. Mais les motivations des militant·es sont intactes. Deux ans et demi après les premiers jours de grève et les marches pour le climat, des appels à se rassembler ont éclos il y a quelques semaines. Le mouvement mondial Friday for Future, né après les premiers actes de protestation de Greta Thunberg, appelle ainsi à une nouvelle grève mondiale climatique le 19 mars.

Les revendications ne varient pas : maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous de 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, garantir la justice et l’équité climatiques et suivre les consensus scientifiques. Mais son nouveau slogan #NoMoreEmptyPromises (#PlusDePromessesVides) rappelle fermement les décideurs à leurs responsabilités.

Youth for Climate France (YFC) a relayé cet appel et des actions auront lieu les 19 et 20 mars dans plus de quarante villes.

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.