Parquet financier : Le gouvernement s’entête

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 21 avril 2021
Partager :

Le garde des Sceaux étant personnellement impliqué, c’est Jean Castex qui a saisi le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour déclencher des poursuites disciplinaires à l’encontre de deux juges du Parquet national financier (PNF) dans l’affaire dite des « fadettes » épluchées par le PNF pour découvrir la taupe qui renseignait Nicolas Sarkozy. Mais voilà que le CSM résiste. Le 16 avril, il constate dans un communiqué que la saisine ne concerne pas « la dénonciation de faits motivant des poursuites disciplinaires contre M. Patrice Amar », vice-procureur du PNF, mais une demande d’investigations « en amont de cette saisine, afin de déterminer si ce magistrat est passible de suites disciplinaires, ce qui n’entre pas dans ses attributions ». Qu’importe : Castex persiste et en adresse une nouvelle pour « manquements aux obligations déontologiques de loyauté, de prudence, de délicatesse et d’impartialité ». Une accusation fondée sur aucune enquête préalable ?

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don