Premiers renoncements de Joe Biden

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 26 mai 2021
Partager :

C’était l’une des promesses qu’ils s’étaient faite, et ils ont au moins tenu celle-là : après la première réunion du 17 avril, les différents représentants des partis de gauche et écologistes se sont retrouvés (en visio, cette fois) pour poursuivre leurs discussions autour d’une possible candidature commune, ce lundi 24 mai. Laurence Tubiana était à nouveau à l’animation de ces débats où l’on retrouvait les mêmes têtes d’affiche, par ailleurs très masculines – Faure, Jadot, Hamon, Bayou, Coquerel. Principal absent de marque, Éric Piolle, le maire de Grenoble, qui dénonçait là « une opération de communication ». De son côté, La France insoumise, bien que présente, dressait une liste de désaccords dans une lettre publique, à commencer par la participation à la manifestation des policiers le 19 mai. Peu d’éléments ont filtré à l’issue de cette réunion. Sur Twitter, Matthieu Orphelin a livré quelques « réflexions à chaud » : « Nous avons défini des axes de contribution et de stratégie pour l’été. À chacun maintenant d’en faire plus qu’aujourd’hui pour le rassemblement. Et de réussir des mobilisations collectives, comme celle du 12 juin contre l’extrême droite ou de faire basculer une ou deux régions le 27 juin. » Pour l’unité de la gauche, il reste donc encore du boulot.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don