Souleymane Bachir Diagne : Éloge de la traduction

Souleymane Bachir Diagne propose une réflexion fascinante sur les identités multiples et les passages qui forment l’existence.

Le 30 avril, le philosophe Souleymane Bachir Diagne participait à une conférence lors du festival québécois Metropolis Bleu. Face à son interlocutrice, l’enseignante-chercheuse Delphine Abadie, il revenait sur les questions d’identité et sur son rejet de l’essentialisme. « Les identités sont multiples, rappelait-il, autant de possibilités à l’intérieur de ma perspective générale, qui est celle d’un Africain. » Reprenant à son compte la notion de racines, il ajoutait : « J’ai poussé des racines aussi bien…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.