Violences policières : Ismaël, 8 ans, victime d’un tir de LBD

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 26 mai 2021
Partager :

Le ton à l’égard d’Israël est-il en train de changer aux États-Unis ? Le rétablissement de l’aide aux réfugiés palestiniens, et l’annonce, le 30 avril, d’une ouverture d’un consulat à Jérusalem-Est avaient déjà contredit la politique de Trump. Le 19 mai, alors que les bombes israéliennes s’abattaient sur Gaza, Joe Biden a fait fortement pression pour une « désescalade ». Il a démontré au passage que les États-Unis avaient toujours les moyens de peser sur la politique israélienne. Le changement est peut-être plus profond encore. Il vient de l’aile gauche du Parti démocrate qui met en avant la question de la colonisation, et d’une partie significative de la communauté juive américaine, très critique à l’égard de Netanyahou. Il est vrai que les revendications antiracistes de la jeunesse palestinienne (« Palestinian lives matter ») résonnent fortement aux États-Unis. Mais Biden n’en est qu’à vouloir « stabiliser la trêve », très loin d’un plan de paix.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don