Entre EELV et LFI, le grand cafouillage

Un vent d’anarchie souffle sur les régionales. D’une région à l’autre, les relations entre La France insoumise et les Verts passent de l’amour à la haine, sans grande cohérence politique.

Roni Gocer  • 2 juin 2021 abonné·es
Entre EELV et LFI, le grand cafouillage
Ambiance décontractée entre Matthieu Orphelin, Ugo Bernalicis et Éric Piolle, le 29 mai à Montbert, près de Nantes.
© Sébastien SALOM-GOMIS/AFP

Après les jours d’orage, grand soleil ce 28 mai à Angers. À la terrasse d’une guinguette bucolique, encerclée par les grenouilles, des militant·es Verts, insoumis et Génération·s trinquent dans une chaleur estivale. Dans ce bout de paradis au bord de la Loire, l’alliance paraît facile, évidente. Presque tous les convives se retrouvent sur la liste de Matthieu Orphelin, en lice pour la présidence de la région Pays de la Loire. Éric Piolle se joint aussi à la fête ce vendredi, accueilli en rock star de l’union des gauches. Comme Alexis Corbière, Benoît Hamon ou David Cormand avant lui, le maire de Grenoble a fait le déplacement pour soutenir l’effort collectif. Décontracté, il

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 7 minutes