« The Last Hillbilly », de Diane Sara Bouzgarrou : Plouc Pride

Dans The Last Hillbilly, Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe filment un homme de caractère dans son Kentucky déshérité.

Christophe Kantcheff  • 9 juin 2021 abonné·es
« The Last Hillbilly », de Diane Sara Bouzgarrou : Plouc Pride
© New Story Distribution

Hillbillies » ou, littéralement, « ploucs des collines ». C’est ainsi que sont surnommés, par les autres États-Uniens, les habitants de l’est du Kentucky, région profondément rurale, reculée, repliée sur elle-même. Les cinéastes Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe ont pourtant choisi cette expression pour titre de leur documentaire, car celui que « The Last Hillbilly » désigne, à savoir Brian Ritchie, retourne le stigmate pour en faire une identité revendiquée.

Brian Ritchie, divorcé, trois enfants, un gaillard dont l’entreprise agricole ne tourne pas fort, n’est pas du genre à se complaire

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes