« Une histoire à soi », d'Amandine Gay : Le mystère des origines

Dans Une histoire à soi, Amandine Gay donne à voir et à entendre cinq récits de vie de personnes adoptées en France issues de pays lointains.

Activiste et universitaire, Amandine Gay a signé en 2017 un premier long métrage, Ouvrir la voix, où elle donnait la parole à une vingtaine de femmes afro--descendantes. Le suivant, Une histoire à soi, aborde une question qui la concerne aussi personnellement, étant née sous X : l’adoption. Mais, en l’occurrence, elle s’est intéressée à l’adoption internationale, à travers cinq personnes de provenance lointaine. Mathieu, ou Matheus, vient du Brésil ; Justine, ou Joohee, de Corée ; Nicolas, ou Niyongira, du…

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le podcast, entre mode et engouement

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.