Écologie : Une primaire à cinq

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 7 juillet 2021
Partager :

La primaire du Pôle écologiste attire les prétendants. Ils ne sont pas moins de cinq. Premier à formaliser sa candidature, le maire de Grenoble, Éric Piolle, affirme vouloir construire un « arc humaniste » de LFI au PS. Le lendemain, le député européen, Yannick Jadot, a déclaré sur TF1 vouloir constituer « une équipe de France de l’écologie ». Ces deux favoris auront face à eux l’ex-numéro 2 des Verts, Sandrine Rousseau, qui prône « une radicalité environnementale ». Mais aussi le coprésident de Cap écologie, Jean-Marc Governatori, qui, après avoir concurrencé l’alliance EELV-PS-PCF en Paca, défend une candidature « centriste » ; et enfin la députée et ex-ministre, Delphine Batho, présidente de Génération écologie, qui « assume la décroissance » et refuse de se fondre dans une union avec la gauche. De quoi animer bien des débats d’ici au premier tour de cette primaire ouverte, prévue du 16 au 19 septembre prochain.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don